L’unité nationale, ça déchire

ATTENTAT SUR LES CHAMPS-ÉLYSÉES : UN MOT MANUSCRIT DÉFENDANT DAECH RETROUVÉ PRÈS DU TUEUR (LE PARISIEN)

Pas de panique : le terroriste n’était finalement qu’un avocat.

***

LA FIN DU CLIVAGE DROITE-GAUCHE ? « DANGEREUX POUR LA DÉMOCRATIE », SELON FILLON (LE PARISIEN)

Je ne sais pas si la fin du clivage droite-gauche serait dangereuse pour la démocratie. En revanche, il deviendrait certainement plus difficile de faire la distinction entre tous ces connards. Pour autant, bien sûr, que cela ait un sens de vouloir distinguer un connard d’un autre connard plutôt que de considérer les deux connards en question comme faisant partie d’un seul, unique et vaste troupeau.

***

MARINE LE PEN FAIT RETIRER LE DRAPEAU EUROPÉEN LORS DE SA VENUE SUR TF1 (BFMTV)

Mais, malgré le mépris qu’elle éprouve à l’égard de son abject employeur, elle conservera le salaire que ce dernier lui verse tous les mois à une date régulière pour un travail de Penelope. SuperMarine, voyez-vous, ne donne strictement que dans la symbolique. Or, symboliques, ses appointements de députée européenne ne le sont point.

***

PARIS : 20 000 PERSONNES VENUES SOUTENIR BENOÎT HAMON (LE POINT)

Ne vous arrêtez surtout pas à la relative maigreur du chiffre (que vous diviserez par 2 puisqu’il provient des organisateurs eux-mêmes) mais prenez plutôt note du tour de force : Hamon a réussi à réunir la totalité de ses électeurs, dont je ne serais pas surpris qu’ils soient tous cousins à des degrés divers, lors d’un seul et même rassemblement.

***

FUSILLADE À PARIS : LE PEN ET FILLON ANNULENT LEURS DÉPLACEMENTS VENDREDI (L’AVENIR)

Mais ils ne cèderont sur rien d’autre !

***

LA CLASSE POLITIQUE SE DÉCHIRE APRÈS L’ATTENTAT DES CHAMPS-ÉLYSÉES (RTL)

Ne laissez pas la presse vous faire croire à de possibles dissensions entre nos politiciens. En vérité, ils se déchirent pour être les premiers à appeler à l’unité nationale.

***

FRANÇOIS FILLON : «  NOUS SOMMES EN GUERRE, C’EST EUX OU NOUS » (LE FIGARO)

Dit comme cela, ça parait simple. Sauf que, compte tenu de la nationalité française des terroristes, eux, c’est nous.

***

POUTOU : « SI LES POLICIERS N’ÉTAIENT PAS ARMÉS, ILS N’AURAIENT PEUT-ÊTRE PAS ÉTÉ VISÉS » (LE FIGARO)

Non seulement les policiers n’auraient pas été visés mais, cela tombe sous le sens, ils n’auraient également pas commis la bavure que l’on sait, et qui a coûté la vie à un avocat de Daech.

***

ATTENTAT AUX CHAMPS-ÉLYSÉES : « S’IL Y A UN EFFET, C’EST POUR MARINE LE PEN » (L’OBS)

Tout à fait. S’il n’en tenait qu’à moi, du reste, on décompterait tous les attentats de son temps de parole.

***

FEKL AUX FORCES DE SÉCURITÉ : « VOUS ÊTES LE REMPART DE LA DÉMOCRATIE » (LE POINT)

Je ne voudrais pas faire mon Poutou en cette minute solennelle où toute la France se recueille mais, souvent, les « forces de sécurité » sont aussi la matraque des gouvernements et les fumigènes du CAC40.

***

ATTENTAT AUX CHAMPS-ÉLYSÉES : UN SYMBOLE ATTAQUÉ (L’OBS)

De toute façon, il n’y a que des symboles en France. Et si, demain, un lieu devait être attaqué qui ne soit pas déjà un symbole, soyez assurés que l’attaque le sanctifierait séance tenante.

***

LES ENFANTS DE MARINE LE PEN VOTERONT POUR LA PREMIÈRE FOIS POUR LA PRÉSIDENTIELLE (GALA)

Rien dans l’histoire de cette famille ne nous a jamais permis d’espérer que les générations nouvelles pourraient être meilleures que celles qui les ont précédées. Personnellement, j’attendrai que la lignée s’éteigne.

***

FRANÇOIS HOLLANDE EN VISITE CHEZ SES AMIS DU LOT (EXHAUSTIF)

J’avais moi aussi, de temps en temps, des amis dans le Lot mais c’était il y a fort longtemps et ils plantaient du cannabis avec un sens du commerce qui, en plus de contribuer à notre amitié sporadique, les plaçait déjà chez les libéraux. Or, tenez-vous bien, le libéralisme n’avait pas encore été inventé. Je dois cependant porter à leur crédit qu’ils décapsulaient plus vite en temps de paix que l’on ne dégoupille en temps de guerre.

***

ANTITERRORISME : QUE PROPOSENT LES CANDIDATS À l’ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE ? (LE MONDE)

Des mots, plein de mots. Ils dégueulent tant de mots qu’on leur croirait plusieurs bouches. Pour tout entendre de ce qu’ils régurgitent, il faudrait avoir bien plus d’oreilles. Au risque de manquer alors de gorges pour en rire.

***

FRANÇOIS FILLON S’ENGAGERAIT À « RENDRE UN MILLION D’EUROS » S’IL EST ÉLU PRÉSIDENT SELON SLATE (LE 100)

Imagine-t-on le général De Gaulle rendre des euros ?

***

2 réflexions sur “L’unité nationale, ça déchire

  1. Je vous retrouve,fidèle à vous-même, avec grand plaisir. !
    Curieuse , non sans appréhension, des résultats de ce soir…

Z'avez un truc à dire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s