Rideau ?

Quand on croit ne plus comprendre le monde qui nous entoure, quand notre vision se trouble au point que l’on ne distingue plus rien qui ait encore un minimum de netteté, quand les peu nombreuses certitudes que l’on pensait avoir se transforment en doutes, quand on ne sait plus où sont les mensonges ni même s’il existe encore une vérité, quand on n’a plus idée si l’on est bon, si l’on est mauvais ou même si cela a la moindre importance, quand on ne s’accorde plus guère de crédit, quand les mots que l’on aimait en viennent parfois à vous terrifier, quand on ne désire plus participer à la laideur de peur de devenir difforme, quand on en a ras le bol d’être un des multiples bruits qui font l’insupportable cacophonie, quand on se fout de tout, il se pourrait qu’il soit temps d’arrêter de bloguer.

J’ai besoin pour l’instant de silence, le monde aussi.

Ensuite, je mourrai ou renaîtrai, ici ou ailleurs.

Crépuscule

14 réflexions sur “Rideau ?

  1. Je comprends très bien. Tu as bien raison !
    Les stepes vont être un peu vides.
    Je n’ai pas cette sagesse d’arrêter tout !
    Mais c’est quand même mieux lorsque c’est un salaud qui s’arrête.
    Tes chroniques me manqueront !
    Heureusement, je retourne au Royaume de Siam très bientôt, où malgré les militaires, l’atmosphère est moins pesante et plus souriante,
    A bientôt

  2. Tu es celui qui sait ..qui sait les mots qui disent nos émotions..celui qui sait nous transmettre les musiques, les musiciens, les photos, les anecdotes , celles qui disent la beauté, la tendresse, la vie…Celui qui a pu nous faire rire et pleurer à la fois par tes coups de gueule.
    Je comprends, mais j’espère te retrouver en des temps que je Veux Meilleurs… Au-REVOIR

    • Voilà un hommage extrêmement touchant mais que je ne mérite en rien. Je ne sais pas grand-chose et ne parlais plus guère de « beauté », de « tendresse » ou de « vie » comme aux premiers temps du blog. J’envisage cependant, dans quelque temps (?), de lancer un nouveau blog consacré à des choses positives (photos, musique, etc.). Et puis, n’ayant pas fermé définitivement la porte, il est possible que je revienne un jour pousser quelques « coups de gueule ».
      Quoi qu’il en soit, merci de tout coeur, Jacqueline.

  3. Vos revues de presse me manqueront beaucoup… Je voudrais que ce soit un coup de blues passager et j’espère vous lire de nouveau, ici ou ailleurs…

    • Je ne sais pas s’il s’agit d’un coup de blues ou de quelque chose de plus existentialiste, lié à une immense colère et, peut-être, à une certaine peur face à quelques-unes des idées qui me traversent actuellement l’esprit. J’ai besoin de temps pour laisser l’eau se clarifier. Ensuite, je prendrai une décision.
      Dans tous les cas, je vous remercie infiniment, Josep, d’avoir pris le temps de taper ces quelques mots.

  4. Je n’avais pas compris votre message comme un adieu ! Juste une pause…mais à lire les messages de vos lecteurs je crois avoir mal compris……et alors je suis très triste et espère vraiment sincèrement que vous reviendrez très bientôt ! Un peu d’éloignement peut être nécessaire pour un tas de raisons qui vous appartiennent, mais j’ai hâte de retrouver les perles musicales par exemple dont vous nous avez fait profiter ! Bonne idée de revenir à « un blog consacré à des choses positives » ! Cela n’empêchera pas quelques « coups de gueule » !!! Mais en ces temps lourds rien ne vaut les arts et la beauté !!!! Je viens de déjeuner au bord de la mer qui était d’un bleu incroyablement profond, quelle beauté !!!! Ca redonne de l’énergie !

    • Vous avez bien lu, Catherine. Le titre s’accompagne d’un point d’interrogation et la dernière phrase laisse la porte entrouverte. Je vais d’abord ne pas penser pendant un temps, puis réfléchir et, enfin, décider si je reprends ou non.
      Le blog « positif » dont j’ai parlé sur Facebook et dans un commentaire précédent serait un tout autre blog (si je mène le projet à son terme, bien sûr.)

  5. Cher vous, je comprend d’autant mieux que, pour ma part, j’ai de plus en plus espacé mes billets et qu’ils sont devenus des sortes de récapitulatifs de quelques points forts de ma petite vie. Er puis FB est devenu le lieu de l’interaction « à chaud » et a délité les vertus du blog. Enfin bref, ne partez pas tout à fait. Et revenez plus serein, peut-être

    • Je vais, dans un premier temps, abattre les traductions que l’on m’a confiées, et finir mon roman indien (« Meurtre dans un jardin indien » de Vikas Swarup). Ensuite, si d’autres traductions ne viennent pas changer la donne, je regarderai pousser les arbres (et écrirai peut-être un peu pour moi). Enfin, je déciderai de la suite à donner à ma « carrière » de blogueur.

Z'avez un truc à dire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s